nrlink

Comment faire des économies d’électricité en hiver sans avoir froid ?

Le chauffage en hiver représente entre 60 et 70 % du poste de dépenses des ménages français. L’ADEME nous demande de baisser de 1 °C son chauffage. Mais comment savoir si cela suffit ? Comment savoir ce que j’économise vraiment ? Alors que le mercure descend de plus en plus bas, il semble plus que jamais important de s’intéresser aux diverses manières de réaliser des économies d’énergie en hiver. S’il reste indispensable de disposer d’une bonne isolation, quelques petits gestes et outils permettent de réduire le montant des factures de façon parfois insoupçonnée.

économies d'énergies hiver

Adopter des gestes quotidiens pour réaliser des économies d’énergie en hiver

Les Français semblent avoir réalisé de vrais efforts pour limiter leur consommation d’énergie : l’année dernière, la consommation d’électricité liée au chauffage avait baissé de 9 % comparé aux années précédentes. Malheureusement, le prix de cette énergie restant en constante hausse, il demeure essentiel de trouver des astuces pour diminuer le montant des factures finales.

Quelques exemples d’économies d’énergies faciles en hiver 

Alors, comment savoir si mes gestes ont eu un impact ? Et lesquels ont été les plus utiles et les moins contraignants. On lit beaucoup de moyenne sur la consommation par appareil, mais cela dépend tellement de nos propres équipements et nos propres habitudes de vie que souvent les généralités s’avèrent peu applicables.

La meilleure manière de réduire sa facture sans rogner sur son confort est de mesurer pour chacun des écogestes que l’on est prêt à faire son impact sur sa facture. Puis, choisir en conséquence.

Par exemple, chez Marie, une machine en mode éco coûte 17 cents versus une machine en mode classique 0,97 cents. Soit 80 cents d’économies. Comme Marie a 2 enfants, elle fait en moyenne 4 machines par semaine. En adoptant cet écogeste, elle économise sans effort pour elle 2,40 €/semaine ! 

Mais pour Jean, qui lui a des panneaux solaires et déteste attendre la fin d’une machine pendant 3 heures ; il a préféré opter pour un chauffage coupé dans sa chambre en journée, car il est plus simple pour lui de le rallumer dès qu’il rentre du travail et sa maison étant bien isolé ; il ne perd pas trop en température. Il a économisé ainsi 1 €/jour.

Et plus généralement ? 

Plusieurs petits gestes simples garantissent de réaliser des économies d’énergie dès le début de l’hiver. Si certains peuvent paraître évidents, on ne soupçonne pas toujours l’importance de leur portée : par exemple, selon l’ADEME, baisser la température d’un degré seulement engendrerait 7 % d’économies sur la facture finale ! Pour une consommation à la fois plus économe et confortable, les fournisseurs d’énergie recommandent d’ailleurs de chauffer les pièces à vivre à 19° en journée et 17° la nuit, et les chambres ainsi que les zones moins fréquentées comme la buanderie autour de 17°.

En plus d’ajuster le thermostat des radiateurs, il semble également judicieux de surveiller la température du ballon d’eau chaude. Pour éviter la prolifération de bactéries et diminuer le montant de la facture d’énergie, on conseille généralement de régler cette dernière entre 50° et 55°. 

Il existe d’autres petits gestes simples pour consommer moins d’énergie : l’installation d’une douchette économe, qui limite le débit d’eau, permet d’utiliser près de 75 % d’eau en moins par rapport à une douche classique. Concernant l’électricité, d’après les estimations de Total, les ampoules LED se révéleraient nettement moins énergivores que les modèles à halogène traditionnels. Selon l’entreprise, ces derniers coûteraient environ 15,39 euros sur une année (en fonctionnant deux heures par jour), tandis que les ampoules LED ne coûteraient que 0.91 euro par an, contre 1.85 euro pour un modèle basse consommation.

Enfin, quelques aménagements permettent de bénéficier de la chaleur du soleil en plein hiver : miroir réfléchissant les rayons, murs blancs, briques de verre pour la salle de bains… Il convient également de surveiller ses radiateurs et de bien les nettoyer, car un matériel poussiéreux fonctionne moins bien. En plus de ces petits gestes, certaines solutions offrent la possibilité de mieux maîtriser sa consommation pour faire des économies d’énergie en hiver.

Suivre sa consommation énergétique en temps réel

Rien de tel, pour économiser de l’énergie, que de consulter sa consommation en direct pour agir dessus immédiatement. De plus en plus de fournisseurs développent des applications et autres services pour permettre à leurs clients de visualiser la quantité d’électricité ou de gaz qu’ils utilisent. Par exemple, Engie a créé Ma conso, une solution qui aide les consommateurs à identifier leurs habitudes les plus énergivores et leur prodigue des conseils adaptés pour mieux réduire leur facture d’énergie.

Il existe également des outils très faciles à utiliser au quotidien, comme l’écran connecté nrLink. Ce boitier électronique tactile affiche en direct la consommation électronique en cours de fonctionnement. Sur son écran, il délivre plusieurs informations précieuses, notamment la puissance mobilisée en kWh pour faire marcher la machine en question, mais aussi le coût de l’opération en euros. Cet outil permet de repérer rapidement les appareils les plus énergivores, les sources de surconsommation et de constater en direct les économies réalisées en cas de changement. Le nrLink assurerait jusqu’à 23 % d’économies d’énergie.

Le nrLINK qu’est-ce que c’est ? C’est la solution pour faire des économies d’énergies en hiver et comprendre votre facture d’électricité ! Pratique, n’est-ce pas ?

Selon deux études de l’ADEME et du CNRS : 

Emmanuelle, animant la communauté des nrLINKers nous explique qu’après l’installation du nrLINK, beaucoup font le test de lancer leurs appareils les uns après les autres pour avoir une idée de ce que consomme par exemple leur four pendant 1 h, leur bouilloire, leur climatisation ou leur chauffage. 

Ils sont souvent surpris de voir à quel point certains appareils consomment bien plus qu’ils ne le pensaient ou encore l’effort conséquent qu’il s’imposait pour appliquer un écogeste qui rapporte très peu en fait. 

Par exemple, Hugo expliquait qu’il éteignait sa box le soir depuis 2 mois. Une vraie contrainte pour lui, car il se réveille souvent la nuit et aime bien utiliser son téléphone le temps de se rendormir. Avec le nrLINK, il a tout de suite identifié qu’il n’économisait que 6 €/an. Alors, il laisse sa box allumée, mais à l’inverse à réduit la durée du préchauffage de son four par 2 ! Bien plus économique pour lui !

Et comment réduirez-vous votre facture grâce au nrLINK ?

1.

En prenant conscience et en étant tous sensibilisés simplement

2.

En voyant ce que consomment vos appareils

3.

En surveillant et en étant alerté

Choisir un système de chauffage plus économe

Réaliser de vraies économies d’énergie passe aussi par l’utilisation d’un matériel efficace. En effet, une vieille chaudière à gaz ou au fioul en place depuis 20 ans peut commencer à montrer des signes de fatigue et peut vite se révéler particulièrement énergivore. Si tel est le cas, le moment est peut-être venu de se doter d’un système de chauffage moins polluant et surtout, plus économe en énergie. 

Parmi les solutions actuelles, on trouve notamment les chaudières à condensation. Ces modèles semblent idéaux, car ils s’installent en lieu et place des anciens et ne nécessitent donc que peu de travaux, tout en utilisant beaucoup moins d’énergie que les autres. Ces chaudières fonctionnent de manière ingénieuse : elles réinjectent dans le circuit de chauffage les vapeurs produites par la combustion initiale du gaz. On parle aussi de modèles THPE, Très Haute Performance Énergétique, qui permettraient de constater jusqu’à 25 % d’économies.

Les pompes à chaleur apparaissent également comme une solution à la fois économique et écologique pour se chauffer. Il en existe différentes sortes, air-air, air-eau ou géothermiques, mais toutes recyclent les calories présentes naturellement dans l’air ambiant extérieur pour alimenter le circuit de chauffage du logement. Ainsi, si celui-ci est pourvu d’un système hydraulique, une pompe à chaleur air-eau peut facilement venir remplacer une vieille chaudière au fioul, par exemple.

Solliciter des primes pour revoir son isolation

En réalité, même le système le plus économe du monde couplé à un écran énergétique ne pourront générer de vraies économies d’énergie si le logement laisse fuiter toute la chaleur vers l’extérieur. La première chose à revoir pour faire des économies d’énergie en hiver reste donc l’isolation. Si certains travaux semblent assez simples à réaliser, comme l’installation de fenêtres à double ou triple vitrage, par exemple, d’autres requièrent parfois l’intervention de professionnels. Comme ces démarches peuvent s’avérer très onéreuses, le gouvernement a instauré des systèmes de primes et de subventions pour aider les Français à se chauffer de façon plus écologique. 

La plus connue reste sans doute Ma Prime Rénov’, mais il existe aussi un éco-prêt à taux zéro, proposé par certaines banques, ainsi que les primes CEE, mises en place par les fournisseurs d’énergie. Ces programmes permettent de financer des travaux de rénovation ou bien l’achat de systèmes de chauffage plus propres comme les pompes à chaleur ou même les panneaux solaires.

Adopter des habitudes économes en énergie cet hiver est bénéfique tant pour nos finances que pour l’environnement. Cette approche responsable n’engendre pas seulement des économies immédiates, mais contribue également à la construction d’un avenir durable. Chacun de nous a un rôle à jouer pour préserver notre planète, et ces petites actions quotidiennes peuvent avoir un impact significatif. Alors, à vos couvertures et adoptez le nrLINK ! 

suivre sa consommation électrique en temps réel
PARTICULIERS

4 façons de réduire ses factures grâce au direct

Les tarifs de l’électricité vont encore augmenter de 10% en février 2024, soit 31% sur une période de 18 mois… Cependant, au-delà de l’appréhension, des gestes simples peuvent être adoptés ou encore l’acquisition d’un petit outil pour suivre sa consommation d’électricité pour atténuer l’impact sur les finances familiales tout en favorisant une consommation plus responsable.

Votez
Lire la suite »

Recevez votre newsletter nrLINK

Chaque mois des astuces et témoignages pour mieux comprendre vote consommation électrique et faire des économies !